Webzine enervé : 100% Indépendant | zéro pub, zéro profit | DIY
GBH Momentum

GBH | Momentum

9 mars 2018

The Berbiseyans | Secret Avenger

The Berbiseyans - Secret Avenger
The Berbiseyans – Secret Avenger

Quelle autre ville que Dijon aurait pu engendrer un groupe qui mélange des skins,  des punks et des métalleux barbus ? Euh… pas beaucoup à ma connaissance. Cela s’explique en partie par l’activisme du collectif anarcho-punk Maloka et des Tanneries qui se battent depuis 30 ans pour faire exister les contre-cultures au delà des styles musicaux. Bon, ils en sont pas encore à proposer des cours de zumba et de danses traditionnelles bourguignonnes, mais vous pourrez croiser là bas toutes sortes de tribus qui cohabitent joyeusement. C’est dans cette effervescence militante et culturelle que sont nés The Berbiseyans.

J’ai découvert le groupe au festival Mala Hierba 2017 de Bourg-en-bresse. Leur set m’avait bien plu et m’avait paru sortir des cadres du genre qu’il est généralement dur à dépasser. Je ne vais pas vous raconter qu’ils révolutionnent le genre mais il se dégage quelque chose d’assez frais et de suffisamment énergique pour retenir l’attention et c’est bien ça qui compte !

Du coté de la discographie, il y avait déjà deux 45t : Be Iron, like Lion, of Berbiseyans + Drunken Man Kun-Fu / Smoking Man Tai-Chi et depuis le 9 mars 2018, un album 12 titres – Secret Avenger – que vous pouvez télécharger librement sur leur site. Évidemment si vous aimez, vous pouvez soutenir le groupe qui a investi du temps et quelques milliers d’euros de studio, de repet’ et de fabrication pour sortir tout ça en vynil. Du coté du mixage, le travail est soigné, on apprécie !

Berbisayans
Berbisayans

 

Dans cet album on retrouve plein de bonnes influences. Celles des maîtres incontestés du skinhead-reggae : The Aggrolites et du coté français, on pense aussi à 8.6 crew ou aux Manceaux de Viking remedy (excellent groupe des années 2000). Les 12 titres s’enchainent « tranquillement » avec un petit coté nostalgique plutôt plaisant et plein de petites références à des films les Tontons flingueurs ou des séries comme le fameux Amicalement votre composé par le fameux John Barry. Globalement, c’est plutôt dynamique et les quelques longueurs qui peuvent parfois surgir sont vite corrigées par des enchainements bien foutus. A l’image des morceaux, le chant est plutôt original et varié. Tout ça est cohérent et se tient plutôt pas mal.

Concernant les paroles, il est beaucoup question d’amour. Comme dans tout bon album de skinhead-reggae qui se respecte me direz-vous… et chose moins évidente dans le domaine,  les femmes sont mises à l’honneur dans 2 morceaux en particulier: Shadow raconte l’histoire d’une femme ouvrière dans une usine locale qui décide de ne plus subir la violence des gangs. Elle s’arme donc de flingues et d’un couteau pour couper là où il faut 🙂 . Quant à Madinina c’est une sorte d’hommage aux femmes des Caraïbes.

Pour conclure, je dirais que cet album arrive à s’affranchir des barrières du genre ( un petit bémol sur la pochette de l’album quand même ), sans non plus partir dans le grand n’importe quoi. Allez les voir sur scène ! Là aussi, l’énergie est au rendez-vous.

A propos Btd Acontrario

Btd Acontrario
Animateur du label AcontrarioRecords | Organisateur occasionnel de concerts et musicophile depuis toujours. HxC, ElectroPunk, Indus ou Punk, ce qui l'intéresse c'est l'originalité... et si il y a du sens, c'est encore mieux !

Regardez aussi

La cour des miracles T1

La cour des miracles

Premier tome d’une série historique prévue en trois volets, La cour des miracles – Livre premier  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *