Webzine enervé : 100% Indépendant | zéro pub, zéro profit | DIY
Trimards

Trimards | Claire Auzias

19 janvier 2018
Fight Club 2

Fight club 2 

30 janvier 2018

Feine sahne fischfilet | Sturm & Dreck

Feine-sahne-cover
Feine sahne fischfilet

Je profite de la sortie de leur cinquième album « Sturm & Dreck » pour vous parler d’un groupe parfaitement inconnu en France : Feine sahne fischfilet ( oui, le nom est assez curieux « filet de poisson à la crème » ). Pourtant si vous demandez à n’importe quel antifasciste Allemand de vous donner le nom d’un groupe de punk rock engagé politiquement, il y a pas mal de chance qu’il vous réponde : Feine sahne fischfilet. Ils ne sont pas les premiers à faire du punk-rock avec des cuivres, ni les premiers à être engagés politiquement alors qu’est-ce qui explique cette relative popularité, tout en restant sur un petit label indépendant ? Deux facteurs cumulés, je crois : Déjà leur implication politique va plus loin que des slogans incantatoires et musicalement, ils évitent soigneusement de faire du ska festif (« pouet-pouet, c’est la fête ») sans non plus se prendre trop au sérieux.

L’état Allemand s’intéresse également à eux… En 2010, une manifestation du parti ultra nationaliste NPD ( Nationaldemokratische Partei Deutschlands ) est programmé à Rostock. Feine sahne fischfilet relaye alors une affiche de l’Antifascist Action qui préconise les bienfaits du cocktail « Club Molli » en référence au Club Maté, une excellente boisson gazeuse très populaire en Allemagne. Le message est donc le suivant : « Club Molli – Un dispositif incendiaire facile à construire. Ustensile populaire dans les batailles de rue. Grâce au mélange de haute qualité de matériaux combustibles, Club Molli transforme votre bataille de rue en expérience inoubliable ». Cette acte anodin leur vaudra de figurer en bonne place dans le rapport 2011 sur la protection de la constitution de l’État comme « extrémiste de gauche » à « l’attitude explicitement anti-étatique » dont le but est de « dissoudre la structure de l’État ».

Le groupe s’est crée en 2007 en Mecklenburg-Vorpommern (Nord-Est de l’Allemagne). Dans la région, les scores de l’extrême droite sont élevés et comme le déclare le chanteur Monchi, dans une interview à Der Spiegel : « ici, vous allez à une fête de village avec des amis noirs, puis plus jamais. Après 22 heures, le bras droit est très lâche ». C’est dans ce contexte plutôt hostile que se crée Feine sahne fischfilet. Il ne s’agit pas simplement d’un groupe de musique comme ils le déclarent sur leur site-web : « Nous nous considérons comme des personnes politisés, comme des anti-fascistes qui font de la musique. Ce que nous faisons n’est pas de l’art […], ce n’est pas pour la galerie, ni pour les apparences. FSF est censé être une sorte d’outil pour exprimer notre colère contre les racistes, les sexistes, l’homophobie et l’État […] L’antifascisme n’est pas une phrase creuse pour nous. C’est évident pour nous que les néonazis se montrent comme modernes et proches des citoyens,  mais restent barbares et inhumains. Ils doivent être stoppés ! ». Le nombre de tentative pour annuler leur concerts est assez élevé et pour eux ils n’est pas question de compter sur l’état et sa police. Pour faire échouer les tentatives des néo-nazis de les faire taire, Feine sahne fischfilet s’organise « comme un groupe antifasciste » ( Der Spiegel). Vous l’avez compris, la démarche du groupe est profondément politique.

Et du coté de la musique alors ? Des quatre albums de FSF, je pense que ce dernier ( « Sturm & Dreck » ) est vraiment le meilleur. La qualité de son est indéniable (produit par Tobias Kuhn) mais vu la notoriété du groupe, le contraire eut été assez surprenant. Pour ce qui est des influences, c’est une sorte de croisement entre les hymnes et ballades punk-rock façon Social Distortion et le punk-pop « ska » cuivrés des Anglais de Blaggers ITA. Je ressens aussi très fort une influence des deux excellents groupes Allemand : Broilers et Stage Bottles. L’album attaque très fort avec un morceau « Zurück in unserer Stadt » dont le refrain redoutablement efficace devrait s’inscrire pour longtemps dans votre mémoire. Les hymnes punk rock s’enchaine tout aussi efficace les uns que les autres avec une variation dans les rythmiques – tantôt lente, rapide ou mid tempo – qui fait que les douze morceaux ne se ressemblent pas vraiment tout en gardant une certaine unité. Pour les trompettes, pas d’inquiétude ce n’est pas du ska-festif même si certains morceaux utilisent le skank ( le contre-temps du reggae généralement joué par la guitare rythmique ou le clavier), les trompettes arrivent juste ce qu’il faut pour soutenir la mélodie. On est dans la subtilité… Globalement je qualifierais cette album de grande ballade punk rock aux accents ska, sauf que le groupe a eu la très bonne idée de ne pas tomber dans les clichés du genre. Certains d’entre vous préféreront peut-être des sons plus « sales » à l’anglaise, mais l’originalité de Feine sahne fischfilet, c’est aussi d’avoir réussi à faire un punk-rock plutôt joyeux et populaire avec un engagement politique qui n’a pas faibli. Très peu de groupes récents sont capables de rassembler plusieurs milliers de personnes pour un concert, tout en parlant d’antifascisme… Feine sahne fischfilet fait partie de cela !

A propos Btd Acontrario

Btd Acontrario
Animateur du label AcontrarioRecords | Organisateur occasionnel de concerts et musicophile depuis toujours. HxC, ElectroPunk, Indus ou Punk, ce qui l'intéresse c'est l'originalité... et si il y a du sens, c'est encore mieux !

Regardez aussi

La cour des miracles T1

La cour des miracles

Premier tome d’une série historique prévue en trois volets, La cour des miracles – Livre premier  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *